dimanche 14 août 2005

Le délire des logiciels Micro$oft

On le sait bien, les logiciels micro$oft ne sont pas d'une fiabilité à toute épreuve, loin de là... Un collectif d'utilisateurs américains monte d'ailleurs au créneau pour tenter d'obliger Microsoft à assumer et corriger ses "erreurs" pour la prochaine version de Windows (à lire ici), mais je dois dire que j'ai été particulièrement bluffé par le bug d'hier... J'explique.

Ayant fait l'acquisition il y a quelques mois d'un appareil photo numérique (un SONY F828), lesdites photos se sont accumulées sur mon PC, et l'idée de procéder aux nécessaires retouches m'a toujours un peu rebuté, surtout à cause de la puissance de mon PC qui, sans en être incapable (pentium 3 @ 450MHz avec 256Mo de ram), rendait cette tâche un peu fastidieuse pour des photos de 8MPixels.

Comme j'ai acheté récemment un nouveau PC un peu plus puissant (les fameux PC "lidl", Athlon64 3500+ avec la config qui va bien), je me suis dit que j'allais m'y mettre. Lesdites retouches d'ailleurs restent très limitées : atténuation des yeux rouges, rotation des photos prises en vertical et correction d'exposition essentiellement.

J'ai essayé différents logiciels, et celui qui m'a paru à la fois le plus confortable, facile à prendre en main et efficace pour les yeux rouges m'a semblé être le Microsoft Photo Premium 10 livré sur ce pc (sous Windows XP). J'ai donc procédé à mes retouches, assez rapidement. Premier désagrément : le logiciel plante si on travaille avec trop de photos chargées, il faut se limiter à une dizaine ouvertes en même temps (c'est pourtant bien pratique de travailler à la chaine sur toutes les photos d'un dossier...). Je ne suis pas très surpris, comme je le disais au tout début de ce billet.

Je continue donc cahin caha avec mes corrections. Un peu plus tard, je regarde mes photos, notamment 5 photos pour lesquelles la seule correction a été une rotation de 90°, ces photos ayant été prises en mode vertical. Là, surprise ! Je vous laisse découvrir le résultat.

D'abord, la photo telle qu'enregistrée par l'appareil photo (juste rétrécie pour ne pas bousiller la mise en page de ce modeste blog) :
photobrute
puis la même après une "rotation" de 90° dans le sens des aiguilles d'une montre dans
Microsoft Premium 10 :
retoucheparphotopremium10

Pas mal hein ! Pour ce qu'on peut en deviner, le logiciel a procédé à une rotation du format mais pas des données graphiques ! Et comme il manquait de la place, il a fait une sorte d'image mirroir... Ca c'est un beau bug !

Amusant, mais le pire c'est qu'à l'écran ce problème n'apparaissait pas, je ne m'en suis rendu compte qu'après la sauvegarde (et ouverture dans un autre logiciel, l'excellent Irfanview pour ne pas le nommer) ! Et cette manipulation douteuse a eu lieu sur 5 photos... J'ai pensé un moment que ça avait à voir avec les informations EXIF (ce sont des méta-données stockées dans le fichier JPG par l'appareil photo lui-même contenant des informations de date, focale, marque de l'appareil, etc., ainsi qu'un paramètre de rotation) mais la même correction avec le même logiciel sur les mêmes photos m'a donné un résultat correct aujourd'hui !

Moralité : vous n'êtes pas forcément tiré d'affaire quand vous avez cliqué sur "sauvegarder", surtout dans un logiciel microsoft !
Moralité 2 : travaillez toujours sur des copies de vos fichiers originaux !

1 commentaire:

  1. Même avec un bug, il est toujours aussi beau mon bonhomme!

    RépondreSupprimer